Abbé

Le mot abbé vient étymologiquement du latin "Abbas". C'est un terme utilisé dans le contexte religieux pour définir le supérieur d'un monastère correspondant à un ordre religieux appelé abbaye (couvents chrétiens), qui doit être composé d'au moins 12 moines ou plus. La qualification d'abbé est née pour la première fois en Europe par San Benito de Nursia . Initialement, le titre d'abbé a été décerné, non pas comme synonyme d'autorité, mais plutôt comme titre de respect pour ces moines âgés.

Abbé

Une fois que le terme abbé est utilisé à l'ouest, son utilisation diversifiée pour désigner le supérieur d'une abbaye, il était le responsable de la gestion spirituelle et temporaire du monastère, et à la fin du XVe siècle, les abbayes ont été transformées en institutions loi ecclésiastique, le titre d'abbé devient à vie. L'abbé se distingue par le port, comme un évêque, de la croix pectorale, de l'anneau, du bâton (canne) et de la mitre (coiffe placée sur la tête).

L'abbé peut simplement être le supérieur d'un monastère et obéir aux ordres de l'évêque diocésain, ou il peut également avoir autorité sur un territoire légèrement plus grand, où se trouvent divers temples paroissiaux avec leurs fidèles.

Autrefois, l'abbé était choisi par les frères de son monastère, mais avec le temps, l'évêque est intervenu dans son élection. Une fois élu, l'abbé, en plus d'être le supérieur, devient le mari de l'église abbatiale, tout comme l'évêque de sa cathédrale. Après l'élection, la bénédiction se poursuit.

Les femmes peuvent aussi avoir le titre d'abbesse, ce sont les supérieures mais d'un couvent. Ils sont choisis par la congrégation au scrutin secret, et celui qui est élu doit avoir au moins 40 ans et être vierge pour recevoir la bénédiction. La bénédiction n'est demandée que si la nomination d'une abbesse est de nature perpétuelle et doit être effectuée l'année suivant son élection.

L'abbesse a une domination spirituelle sur ses filles, ayant un contrôle administratif sur son environnement, mais elle n'a pas le pouvoir de bénir la liturgie, de confesser ou de donner la communion.

Recommandé

Agraire
2020
Estratificación
2020
Ligne
2020