Biais

La partialité est un terme qui désigne une certaine position qui peut ne pas être juste ou équitable . Dans le contexte judiciaire, ce terme est fréquemment utilisé, par exemple lorsqu'un jugement partiel est émis; Cela représente une manière très sérieuse d'agir, car lors de l'administration de la justice, il faut être totalement juste et équitable; car sinon, une injustice serait commise qui pourrait avoir des conséquences négatives sur la vie d'un individu.

Biais

Les préjugés au sein de l'administration de la justice constituent une infraction; puisque le juge qui se laisse guider par elle, ne statue pas selon ce qui est allégué et prouvé, mais le fait par ce qui est déjà préconçu et souhaité individuellement. La partialité est condamnable lorsque vous soutenez l'injustice ou jugez favorablement les positions et les gratifications.

Dans le domaine des opinions, le parti pris est lié à la subjectivité; Une personne qui s'intéresse à quelque chose aura un point de vue plus subjectif, cela peut ne pas être mauvais, tant que cela n'influence pas négativement le développement d'un certain problème. De cette façon, lorsqu'une personne agit ou pense avec partialité, elle ne sera favorable qu'à une partie de la réalité et l'appréciera à sa convenance. Cette conduite s'oppose à l'impartialité, ce qui signifie précisément le contraire, de procéder avec objectivité, sans aucun préjugé .

En général, le parti pris pour quelque chose ou pour quelqu'un peut ne pas être juste pour tout le monde . Dans un conflit, par exemple, il faut être objectif lors du jugement, car si une faute n'est pas commise, c'est pourquoi dans ces cas une personne extérieure aux parties impliquées est toujours choisie, afin de déterminer qui a commis ou pas la raison .

Recommandé

Expiration
2020
Herméneutique
2020
Polycarbonate
2020