Échelle de Glasgow

Il s'agit d'une échelle conçue et utilisée neurologiquement pour mesurer le niveau de conscience d'une personne qui peut avoir subi une lésion cérébrale traumatique multiple. Découvert par Bryan jennett et Graham Teasdale en 1974 . Selon des études menées par des experts, l'évaluation varie de trois à quinze points, trois étant le score le plus bas pouvant être obtenu et quinze étant le score le plus élevé. Le score dépendrait de trois études réalisées qui seront réalisées dans les 24 heures suivant l'événement.

Échelle de Glasgow

Décrivant les études à réaliser, nous avons:

Capacité d'ouverture oculaire : Le patient sera évalué en fonction de sa capacité à ouvrir les yeux, si son ouverture est spontanée, son score sera de 4, si son ouverture est à la demande, cela signifie que lorsqu'il entend une phrase ou une instruction, son score est de trois, si son ouverture est due à l'induction de douleurs sur des muscles spécifiques, son score sera de 2, et si son ouverture est nulle, le score sera de 1.

Capacité verbale : c'est la capacité du patient à répondre à certaines questions et ainsi évaluer son orientation s'il sait qui il est et pourquoi il est là, on dit que sa réponse est orientée et son score sera de cinq, s'il répond à une conversation normale mais à ceux les réponses ne sont pas placées dans le temps ou dans l'espace, cela sera appelé déroutant et son score sera de quatre, s'il n'est pas possible d'avoir une conversation d'affilée avec le patient et le patient est obscurci et crie, on dit qu'il est incohérent, son score sera de trois, si le patient émet des sons Incompréhensible et son gémissement ne sera que de deux, et enfin si le patient manque de réponse verbale, il en obtiendra simplement une.

Capacité motrice : c'est la capacité que le patient a de déplacer certaines parties de son corps en recevant des ordres spécifiques si le patient reçoit des ordres et les exécute pleinement et opportunément, son score sera de 6, si sa réponse à un mouvement est induite en stimulant la douleur et pleinement prévu, son score sera de cinq, si au lieu de cela la réponse du patient au stimulus fait est une tentative de retrait spontané, son score ne sera que de quatre, si le patient arque les mains et présente une douleur au niveau de la poitrine lors de l'application du stimulus, son score sera sur trois, le score sera de deux si le patient présente une extension des membres supérieurs et inférieurs et une rotation de l'avant-bras, et enfin son score sera un s'il n'y a pas de réponse motrice .

En dehors de cette échelle, qui est destinée aux adultes ou aux personnes conscientes, il existe d'autres variantes de l'échelle de Glasgow pour les enfants et les nourrissons qui ne sont pas conscients de manifester une douleur ou une réponse motrice.

Recommandé

Asocial
2020
Glucides
2020
Disposition
2020