La politique

La politique est la forme idéologique qui concentre le pouvoir sur un groupe de personnes qui dirigent et assurent les garanties d'une population . Le terme politique remonte au 5ème siècle avant JC quand Aristote a développé un travail qu'il a appelé "Politique", qui a fondé les principes de ce qui est maintenant la Power Administration. La politique d'aujourd'hui est divisée en bancs séparés "gauche" et "droite", favorisant ainsi un débat éternel sur qui administre mieux, parrainé par des idées socialistes, démocratiques, communistes et capitalistes.

La politique

En effet, puisque la politique est l' administration du pouvoir qui a un manager et ses partisans, elle doit être traitée avec prudence, actuellement la politique a des aspects différents, compte tenu des modes de pensée des différents peuples qui pratiquent des cultures et des modes de vie différents. La politique doit être adaptée aux conditions de la région dans laquelle elle est utilisée, mais la politique est également utilisée pour les relations entre les pays pour le développement des communautés avec l'aide extérieure.

Il est important de souligner que la politique présente différents domaines d'étude, dont certains sont: la politique budgétaire, la politique économique, la politique monétaire, la politique environnementale.

Qu'est-ce que la politique

Le sens de ce qui est politique reflète qu'il s'agit d'une activité menée par un groupe de personnes destiné à prendre une série de décisions pour atteindre des objectifs. En outre, on peut dire que la politique est un moyen d'exercer le pouvoir et de parvenir à arbitrer les différences qui surgissent entre les partis, en ce qui concerne des intérêts sociaux particuliers. Tout au long de l' histoire, la politique a constitué une série d'activités organisées par des systèmes, beaucoup d'entre eux à caractère totalitaire, où un président ou un petit groupe imposait leurs critères et avait le contrôle de la société.

Aujourd'hui, la politique est passée de la portée générale des pays aux différentes sphères d'activités humaines, se matérialisant de différentes manières. En d'autres termes, les organisations syndicales, les organisations non gouvernementales et les centres étudiants font partie des espaces où leurs membres ont un intérêt commun, ils se regroupent et s'organisent de certaines manières et appliquent le sens de la politique à une autre échelle.

Origine de la politique

Chez l'homme, il a toujours été nécessaire de vivre en communauté, c'est-à-dire en compagnie d'autres personnes. De la période préhistorique où les grottes et les grottes étaient leur refuge, la première société qui existait était la famille, malgré le fait qu'il n'était pas essentiel qu'elle soit composée d'un père, d'une mère et d'enfants, elle devint le noyau de cette de là naît la nécessité pour quelqu'un de prendre en charge l'organisation et la formation des gouvernements.

Tout au long de tous les temps, les familles se sont réunies pour s'entraider et se protéger, comme dans la collecte de nourriture, ces sociétés étaient appelées tribu, alors elles avaient besoin de nommer quelqu'un pour prendre la relève pour diriger le groupe, cette personne doit avoir certaines caractéristiques, parmi lesquelles la plus âgée, la plus sage et la plus forte de la tribu.

Au fil du temps, ces populations ont augmenté en habitants, certains se sont joints pour gouverner les plus petites tribus, mais la guerre a commencé lorsque la mort d'un dirigeant s'est produite, car il était de plus en plus difficile de définir son successeur. Pour cette raison, les lignées et les dynasties commencent à émerger, de cette façon les dirigeants ou les chefs pouvaient choisir leur successeur ou leur remplaçant aux commandes, au moment de sa mort.

La définition de la politique obéit également à la doctrine selon laquelle elle a été créée afin d'aider les gens à gérer leurs actifs et leurs ressources, afin d'en assurer une utilisation maximale et leur optimisation, de configurer un État dont le développement durable est favorable. Le terme politique est également synonyme de lois, car avant toute transaction, entreprise, signature d'accord ou création d'entreprise, des conditions générales sont préalablement établies et doivent être respectées et exercées par les parties concernées.

Que sont les sciences politiques

La science politique est la discipline chargée d'analyser, d'étudier et de comprendre les phénomènes politiques et les relations de pouvoir. Ces études sont développées dans des domaines thématiques tels que le développement de l'État, les institutions démocratiques, l'opinion publique, la conduite politique, les mouvements sociaux, la politique étrangère, les relations internationales, les conflits armés et la consolidation de la paix.

Cette discipline découle de la philosophie politique, une branche de la philosophie dont la spécialité est la relation entre la société et l'individu, mais aujourd'hui la science politique ne se distingue pas de son prédécesseur. Il est considéré comme une science récente et développé au 20e siècle, après la Seconde Guerre mondiale.

Cette science, également appelée science politique, fournit la méthodologie nécessaire et adéquate pour connaître et diriger le fonctionnement de l'État et de son gouvernement, examiner et participer à l'exercice du pouvoir, diriger et transformer les fonctions du gouvernement, et aussi produire des politiques publiques, réaliser la projection des actes électoraux et analyser l'évolution, les fondements actuels et historiques du phénomène politique national ou international.

Ceux qui étudient les sciences politiques sont des personnes intéressées à connaître et à comprendre la conformation, la distribution et l'impact du pouvoir dans différentes instances de la société nationale et internationale, pour influencer la formulation des politiques publiques, contribuer à un débat plus qualifié et spécialisé sur de meilleures façons de Organisation politique et développement des connaissances académiques nationales et internationales sur ces sujets.

Cette polyvalence ouvre la porte à un champ d'application qui englobe la contribution au secteur public national et international, tant dans les postes d'élection populaire que dans les nominations, la participation aux processus de consultation et l'analyse d'impact avec les communautés des secteurs public et privé, travaille dans les médias, le conseil et la recherche universitaire.

L'économie politique est une science qui étudie l'influence de l'économie et de ses processus sur la façon dont elle opère sur la politique et vice versa.

L'objectif principal de la Faculté des sciences politiques et sociales de l'Université nationale autonome du Mexique (UNAM) est de créer des diplômés en sciences politiques et administratives publiques, selon des normes strictes de qualité académique et d'excellence.

Qu'est-ce qu'un parti politique

La politique

Les partis politiques sont des organisations dont les principales caractéristiques sont l'unicité, la pertinence constitutionnelle et la base personnelle, créées dans le but de contribuer de manière démocratique à la politique nationale, à l'orientation et à la formation de la volonté citoyenne. Ils encouragent également la participation des individus dans les institutions représentatives à travers la formulation de programmes de soutien et la présentation des candidats aux élections. Son objectif principal est de se consolider afin d'obtenir légitimité et pouvoir grâce au soutien populaire exprimé par les citoyens aux urnes.

Ceux-ci dans un état de droit expriment le pluralisme politique, sont un instrument fondamental de la participation politique et contribuent à la formation et à l'expression de la volonté populaire.

Les partis politiques proviennent de l'exercice de la liberté d'association . Sa nature n'a aucun rapport avec les organes de l'État ni avec la puissance publique, c'est pourquoi ils sont régis par ses statuts, qui s'exercent sur ceux qui, de manière personnelle et libre, supposent adhérer à ces organisations.

Ses membres ont le droit d'être électeurs et élus à tous les postes, d'avoir des informations sur la situation économique de cette organisation, d'obtenir une aide financière de l'État, de former des groupes électoraux ou des coalitions et d'utiliser les médias publics pour mener à bien leurs campagnes., entre autres.

Au Mexique, ceux-ci sont classés en fonction des intérêts de la classe sociale qu'ils servent. Pour cette raison, il ne peut y avoir deux partis politiques défendant la même classe sociale en même temps, car leurs intérêts sont contraires.

Dans le système politique mexicain, l'instance chargée de surveiller les activités des partis politiques et leur évolution conformément à la loi est l'Institut fédéral électoral.

Un moyen pour les partis politiques de communiquer et d'obtenir l'approbation du peuple est le discours politique, et des ressources rhétoriques telles que la persuasion, l'identification de l'ennemi et l'argumentation sont utilisées pour y parvenir.

Qu'est-ce qu'une idéologie politique

L'idéologie est un ensemble d'idées qui caractérisent une personne, un groupe, un temps ou un mouvement, selon les marxistes, c'est la représentation de la réalité d'une classe sociale, qui dépend de la place que cette classe occupe dans le mode de production et de son rôle dans la lutte des classes.

On estime que ces idéologies ont émergé à la fin de la période féodale au XIVe siècle, tout comme l'exemple du libéralisme qui est né grâce aux transformations économiques, sociales, culturelles et politiques de la Renaissance. Contrairement à cette idéologie, surgit le socialisme qui critique les principes théoriques du libéralisme économique. En plus de celles déjà mentionnées, il existe plusieurs idéologies parmi lesquelles le fasisme, le narzisme, etc. peuvent être nommés.

Systèmes politiques

La politique

Les systèmes politiques sont le résultat des options politiques, sociales et économiques approuvées par une société à un moment donné. Ils servent également d'organisation dans un certain territoire ou nation, pour l' exercice de la politique . Divers agents, réglementations et institutions politiques qui composent le pouvoir politique interviennent dans ce système.

Il existe plusieurs types de systèmes politiques qui déterminent l'accès au gouvernement, qui est le même, à l'administration de l'État et définit les bases sur lesquelles l'activité gouvernementale sera exercée, ils sont donc directement liés au mode d'organisation de l'organisation. État et sa constitution.

Le capitalisme

Le capitalisme est un système économique dans lequel la propriété des ressources de production est entre les mains du secteur privé . Cela découle de l'évolution du féodalisme, de l'abolition de l'esclavage.

Avec le capitalisme, il y a des changements dans le mode de production, de nouvelles techniques de fabrication et la croissance démographique apparaissent, tout cela permet de réduire les coûts de la marchandise.

Ce système économique peut être divisé en trois phases historiques qui sont:

Capitalisme commercial

C'est ce qu'on appelle aussi le mercantilisme, il a existé entre les XVe et XVIIIe siècles, à une époque où l'Europe est passée par une transition du féodalisme au capitalisme. Le terrain a cessé d'être la principale source de richesse et a été vendu. Son objectif principal était basé sur l' accumulation de capital avec le commerce et la conquête des colonies.

Capitalisme industriel

Cette phase survient avec la révolution industrielle du XVIIIe siècle, le système de production se transforme et où il cesse d'être de manière artisanale et en petites quantités, de sorte que des machines à vapeur avec une capacité de production à grande échelle apparaissent. Ainsi, le capitalisme industriel se concentrait sur le développement industriel de la production, pour lequel il avait besoin de main-d'œuvre, c'est ainsi que la classe ouvrière apparaît.

Monopole ou capitalisme financier

Ce modèle capitaliste a ses débuts au 20e siècle, se consolidant avec la Première Guerre mondiale et se poursuivant jusqu'à aujourd'hui. Ceci est basé sur les lois des entreprises, des banques et des grandes sociétés, à travers le monopole industriel et financier. Pour cette raison, on l'appelle un monopole financier, car les entreprises et les industries génèrent de gros profits, mais sont contrôlées par des banques et d'autres institutions qui ont un pouvoir économique.

Les principales caractéristiques du capitalisme sont:

  • Profit.
  • Grappe de richesses.
  • Propriété privée.
  • Travail salarié.
  • Contrôle des systèmes de production par les propriétaires privés et l'Etat.

Communisme

Le communisme est un système politique dont l'idéologie sociale et économique aspire à l'égalité des classes sociales, par l'élimination de la propriété privée, des moyens de production de la terre et des industries. Selon la radicalité de ses approches, il est considéré comme une doctrine d'extrême gauche.

Cette idéologie découle des théories de Friedrich Engels et Karl Marx, des Allemands qui pensaient que le capitalisme était responsable de la lutte des classes et des inégalités sociales. Le communisme est contre les moyens de production privés, car ils appartiennent au prolétariat et sont sa source de production et de richesse.

L'idée d'une organisation sociale et politique, fondée sur la propriété collective des moyens de production et des biens sans discrimination de classe, est née au XVe siècle avec un mouvement taborite en Bohême.

Il existe une grande variété de doctrines communistes très différentes les unes des autres. Cependant, ils prônent tous l' élimination de la propriété privée et l'émancipation du prolétariat. La doctrine la plus répandue est le marxisme, il a connu un boom spécial depuis l'arrivée de Lénine au pouvoir en Russie avec la révolution d'octobre et novembre 1917.

Le dirigeant russe a tenté de propager la révolution qu'il avait créée dans son pays au reste du monde. Cela a créé un congrès de délégués du côté gauche de la social-démocratie européenne, qui a décidé de créer la Troisième Internationale et un organe exécutif appelé le Komintern.

Le communisme parle de plusieurs concepts qui le définissent. L'égalitarisme en fait partie. Ce terme entend considérer l'égalité des êtres humains et l'élimination de tout privilège qu'ils peuvent avoir sur les autres, dans le but de mettre fin à tout type de discrimination.

Dictature

La dictature est une forme de gouvernement qui est basée sur le manque de contrôle démocratique dans l'administration publique et où le gouvernement exerce ses lois indépendamment de la constitution de la nation.

Ce système politique accorde le pouvoir à une personne ou à un groupe qui soumet une nation sans être soumis à aucune surveillance ou contrôle démocratique. La dictature évidente et dans certains cas exclut complètement la division des pouvoirs publics de l'État, tels que le législatif, l'exécutif et le judiciaire, appliquant pleinement la suppression ou la restriction des libertés d'association, de réunion et d'expression.

Les dictatures sont généralement accordées après un coup d'État militaire et le soutien de civils qui professent ce type d'idéologie, en plus des aspirations à la suprématie et à la domination, ainsi que des programmes autoritaires, qui surviennent particulièrement dans les situations de crise politique et économique.

Actuellement, il existe des pays où ce type de gouvernement est toujours imposé, parmi lesquels Cuba, la Corée du Nord, le Rwanda, la Somalie, entre autres. Parmi les types de dictature figurent:

Totalitarisme

Il traite de la concentration du pouvoir dans un individu, devenant un culte absolu d'une figure en tant que leader . Dans ces pays, la terreur est présente dans les camps de concentration, dans les mesures d'endoctrinement envers le peuple et dans les organisations de sécurité politiques et secrètes.

Autoritarisme

Dans ce cas, le pouvoir est détenu par une personne ou une élite politique après la tenue d'élections démocratiques. Les libertés civiles sont limitées par le gouvernement, qui considère que tout type de confrontation avec l'État ou ses institutions est présumé être une trahison envers la patrie.

Théocratie

Ce régime est directement exercé par Dieu, à travers un souverain qui représente les intérêts d'une divinité spécifique, l'État et la religion sont à égalité, ce type de mandat est le plus ancien de l'histoire.

Constitutionnel

Ce régime à première vue est un gouvernement qui respecte la Constitution, mais en réalité tout pouvoir reste sur la figure d'un dictateur. Celui-ci contrôle toutes les institutions du pays au moyen de ce qu'on appelle la fraude constitutionnelle.

Militaire

C'est une dictature où les institutions chargées de gouverner le pays sont contrôlées par les forces armées, qui sont responsables de la paralysie de toute tentative de contrôle démocratique, par le recours à la force, et arrivent au pouvoir par un coup d'État ou une déclaration militaire.

Autocratie

La politique

L'autocratie est un type de gouvernement dans lequel le pouvoir suprême de l'État est centralisé en une seule personne, qui ne peut être contredite ou contester ses décisions, et n'est également soumis à aucun type de contrôle. Cette personne s'appelle un autocrate.

Ce système de gouvernement est comparé aux anciennes monarchies absolutistes, où le pouvoir n'était exercé que par le monarque ou le roi. Un exemple de cela est la forme de gouvernement qui a régné dans la Russie tsariste entre le 17e et le 20e siècles.

Les gouvernements autocratiques peuvent arriver au pouvoir par des coups d'État, mais ils peuvent aussi le faire par le biais d'élections démocratiques, puis modifier leur orientation jusqu'à la mise en place d'un régime autocratique.

Certaines caractéristiques des autocraties sont:

  • Ils ne reconnaissent aucune sorte d'indépendance, d'autonomie politique, ou encore moins personnelle d'une sorte d'organisation.
  • Il n'y a aucune garantie de droits civils, sociaux ou politiques.
  • Les autocrates ne sont pas responsables devant la société, ils agissent sans réglementation, ils n'acceptent pas d'être soumis au contrôle citoyen, il n'y a pas de loi au-dessus de ce dirigeant.
  • Il n'y a ni liberté d'information ni liberté de la presse et les droits d'association sont supprimés.
  • Au niveau de la politique économique, la production du secteur privé et le pouvoir de marché sont éliminés, ce qui se traduit par de faibles niveaux de concurrence, car la plupart des entreprises appartiennent à l'État.
  • Il n'y a aucune possibilité de jouir des droits politiques, ni d'élections libres.
  • Ils utilisent la violence et la répression pour éliminer tout type d'organisation tentée.

Monarchie

La monarchie est un type de gouvernement où la plus haute fonction ou la plus haute fonction d'un État est à vie et est généralement désignée par héritage. Cette forme de gouvernement est présentée comme la plus ancienne de l'histoire, ses territoires sont appelés "royaume" et appartiennent pleinement au plus haut président appelé "Roi".

Cela peut être considéré comme une forme de gouvernement qui a suscité des éloges et des critiques tout au long de l'histoire et a joué un rôle crucial dans les gouvernements du monde entier. Une organisation étatique qui tourne autour de la figure d'un roi qui a acquis un pouvoir héréditaire ou fiscal.

Il existe cinq types de monarchies:

Monarchie libérale

Ce régime a été instauré dans les pays européens après les guerres napoléoniennes dont le fondement était la répartition du pouvoir entre le roi et une large représentation populaire.

Monarchie absolue

Dans ce type de régime, tous les pouvoirs sont accordés au roi sans limitation. Tous les aspects politiques de la société sont contrôlés par le monarque et il est divinement imposé, c'est-à-dire imposé par Dieu. Un exemple de ceci est la forme de gouvernement de Louis XIV de France appelé le Roi du Soleil.

Monarchie parlementaire

Régime dans lequel le roi est présenté comme un symbole de l'unité et de la permanence de l'État et comme un modérateur des institutions démocratiques. Un modèle dans lequel la souveraineté réside dans la volonté du peuple et dans lequel le responsable du pouvoir exécutif est le président du gouvernement. C'est le cas de l'Espagne avec le roi Felipe VI comme chef de l'Etat et Pedro Sanchez comme président du gouvernement.

Monarchie constitutionnelle

Cette forme de gouvernement est protégée par une constitution et où la souveraineté réside dans le peuple. Le rôle du roi est basé sur la médiation et l'intervention dans les guerres et les conflits sociaux.

Monarchie hybride

Ce type de régime se situe quelque part entre la monarchie constitutionnelle et absolue, c'est-à-dire que le roi est obligé de céder une partie de son pouvoir aux gouvernements démocratiques, malgré le maintien de son influence politique.

La démocratie

La politique

La démocratie est une forme de gouvernement où les citoyens choisissent leurs dirigeants ou dirigeants, qui les représenteront dans la gestion du pays. Cette élection se fait par vote libre et ceux élus à la majorité des voix doivent agir comme indiqué dans la Constitution de l'État ou de la Nation.

La démocratie est actuellement considérée comme l'un des systèmes de gouvernement les plus efficaces et les plus équitables, où la plupart des gens sont chargés de diriger leur propre avenir. L'opposé de la démocratie est une dictature, dans laquelle le pouvoir réside dans un ou plusieurs peuples, qui prennent des décisions sans tenir compte de la voix du peuple.

Les gouvernements démocratiques doivent avoir pour principal objectif de garantir l'égalité des droits entre les citoyens. Parmi ces droits figurent la participation citoyenne, la libre pensée, la liberté d'expression, la possibilité de choisir des représentants, la libre action, la libre association et l'acquisition.

Quelques caractéristiques de la démocratie.

  • Liberté individuelle.
  • Liberté d'association et belligérance politique.
  • Respect des droits de l'homme consacrés aux Nations Unies.
  • Présence de plusieurs partis politiques.
  • Alternance de pouvoir.
  • Égalité devant la loi.
  • Liberté de la presse, d'opinion et d'actualité politique.
  • Limitation du pouvoir des dirigeants.
  • Répartition du pouvoir entre les différents acteurs sociaux.

Féodalisme

Le féodalisme est un système social, qui a appartenu à l'Europe de l'Est au Moyen Âge, plus tard il a été utilisé pour décentraliser le pouvoir politique et ainsi permettre d'étendre le pouvoir des chefs de la bourgeoisie à la noblesse. Ce système politique a été accordé par le biais d'accords juridiques entre hommes libres ou paysans et les seigneurs du pouvoir appelés féodaux.

La féodalité a été de l'Antiquité à nos jours, un mode de production qui crée une relation de dépendance vis-à-vis du paysan, tandis que ce dernier exploite la terre, le propriétaire la gère et augmente sa richesse.

Certaines caractéristiques du féodalisme sont:

  • La base de la richesse dépendait de l' étendue de la terre et du travail des paysans.
  • Le fief ne permettait que la production de ce dont il avait besoin.
  • L'agriculture était la base de la production.
  • Il n'y avait pas de commerce parce qu'il n'y avait pas de production excédentaire.
  • Aucune monnaie ne circulait.
  • Ce système était fermé, c'est-à-dire socialement difficile à monter.

La république

La république est une forme d'organisation étatique. En République, la plus haute autorité est élue par les citoyens directement ou par l'intermédiaire du Parlement (dont les membres sont également élus par la population). Le président de la République reste au pouvoir pendant une durée déterminée.

Le principal moyen de participation des citoyens à la République est le vote. Les élections doivent être libres et le vote secret. De cette façon, les citoyens peuvent exercer leur participation sans pression ni conditionnement.

Caractéristiques essentielles d'une république.

  • Il s'agit d'un gouvernement organisé et les pouvoirs sont répartis en fonction de leurs fonctions, des pouvoirs législatif, judiciaire et exécutif.
  • La république peut être fédérale ou non, selon le niveau d'autonomie de ses provinces, états et régions, tous liés au gouvernement fédéral, mais l'indépendance varie selon les pays.
  • Ce système politique peut être représentatif comme aux États-Unis ou parlementaire, comme au Royaume-Uni.
  • Dans la république, la souveraineté réside dans les personnes qui vivent dans cette société et on pense qu'ils sont capables de l'autonomie gouvernementale, pour cette raison, il existe une série de croyances qui facilitent la vie en commun, basées sur l'amour de la liberté .
  • Progressisme

    Le terme progressisme définit l'idéologie qui croit au développement social grâce aux progrès scientifiques, technologiques et économiques. En général, et aujourd'hui, le terme est une dissimulation avec laquelle les marxistes culturels et les partisans de la gauche politique s'identifient avec l'intention de montrer que leurs idées sont en faveur d'un supposé "progrès".

    Historiquement, il est constitué des doctrines du libéralisme culturel et du socialisme. Le terme a été conceptualisé par opposition au conservatisme, bien qu'il s'agisse d'une simplification excessive.

    Les progressistes cherchent à changer la situation actuelle dans le but de "changer pour changer"; où le changement est une chose positive en soi. Il n'y a aucun support théorique autre que cette déclaration absurde, la religion étant l'un des plus grands obstacles à la réalisation de cet objectif.

    Quel est le spectre politique

    La politique

    Le spectre politique est un ordre visuel appliqué aux organisations et aux groupes selon leurs fondements conceptuels. Cet ordre est conditionné en fonction des situations sociales et historiques et du modèle de parti d'une société.

    Il existe plusieurs types de spectres politiques selon le fondement conceptuel qu'ils adoptent. Le plus connu est l'axe gauche-droite .

    Dans les pays occidentaux contemporains, le spectre politique est généralement décrit le long d'une ligne allant de droite à gauche. Ce spectre politique traditionnel est défini le long d'un axe avec le conservatisme et la théocratie "la droite" à un extrême et le socialisme et le communisme "la gauche".

    En Amérique du Nord et en Europe, le terme libéralisme fait référence à un large éventail de positions politiques, souvent considérées comme divergentes entre les États-Unis et le reste du monde. Les libéraux se considèrent plutôt de gauche aux États-Unis et plus de droite dans la plupart des pays.

    La droite est toujours le secteur du parti associé aux intérêts des classes supérieures ou dirigeantes, la gauche du secteur des classes inférieures économiquement ou socialement, et le centre des classes moyennes.

    Système politique mexicain

    Le Mexique est une république fédéraliste, constitutionnaliste et démocratique régie par un État de droit, composée de 32 États dirigés par des gouverneurs. Le chef du gouvernement est élu au suffrage universel et direct et est chargé de former ledit gouvernement.

    Parce qu'il est régi par l'état de droit, le gouvernement est divisé en trois pouvoirs qui sont chargés de garantir qu'aucune personne ou institution ne peut avoir le contrôle total du pays, à savoir:

    1. Exécutif, président et gouverneurs : ceux qui sont chargés de gérer les ressources publiques afin qu'elles se traduisent en avantages pour les Mexicains.

    2. Congrès législatif, Congrès de l'Union et Congrès d'État : ce sont eux qui sont chargés de l'élaboration des lois.

    3. Judiciaire : il est chargé de veiller au plein respect des lois.

    Il est démocratique parce que son système permet aux citoyens de s'organiser, de participer à la politique et à la prise de décision, c'est -à- dire que la démocratie accorde des droits et des pouvoirs politiques aux citoyens, c'est pourquoi lorsqu'ils élisent leurs dirigeants, ils le font avec opinion de la majorité.

    C'est une République fédérale, dont les composantes politiques ou la division politique du Mexique est de 31 États ou entités fédérales et un district fédéral, où ils jouissent d'une certaine autonomie d'avoir leurs propres pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire, et où leurs représentants sont librement choisis par les citoyens .

    La Constitution politique des États-Unis du Mexique est la loi la plus élevée qui régit la vie sociale, économique et politique du Mexique. Celle-ci a été réformée, entre les années 2012-2018, par un décret publié au Diario de la Federación (DOF), ajoutant dans la sous-section C à l'article 26 de la Constitution, indiquant que l'État aura un Conseil national pour l'évaluation de la La politique de développement social (CONEVAL) sera un organisme autonome, doté de ses propres atouts et de sa personnalité juridique.

    En résumé, il y a une politique pour tout, les fondements des lois qui régissent les politiques d'un pays, les institutions politiques, les politiques d'une entreprise, où la communauté ou la société est un élément clé de leur développement et de leur avancement. Ce concept de politique est la cible de critiques dans de nombreux domaines de la vie sociale, il doit rester l'esclave de ses principes moraux face à tant de guerre et de manque de paix dans le monde.

Recommandé

Krausisme
2020
Eucharistie
2020
Blasphème
2020