Pension alimentaire pour enfants

La pension alimentaire pour enfants est une prestation que les enfants et les adolescents ont de plein droit dès la naissance, cette prestation ne doit être accordée que par leurs parents ou, à défaut, le représentant légal qu’ils possèdent, qui sont généralement des parents de sang; Cela devrait couvrir les besoins fondamentaux dudit enfant ou adolescent, tels que: nourriture, santé, vêtements, loisirs et, surtout, éducation. Il est important de noter que le montant alloué pour la pension alimentaire pour enfants sera stipulé par la loi, il ne devrait pas être inférieur à ce qui est nécessaire pour couvrir les besoins de base mentionnés ci-dessus que l'enfant a.

Pension alimentaire pour enfants

Lorsque les parents sont séparés, il est important que cette règle ne soit pas enfreinte, même si l'on a la garde, cela ne le libère pas de ses obligations de père ou de mère dudit enfant, cela signifie que vivre avec lui ou non, cette personne reste il doit veiller à ce que les besoins de l'enfant soient couverts jusqu'à ce que l'enfant atteigne l'âge de la majorité; Pour cela, il est important que les ex-conjoints s'assoient pour discuter des besoins et des exigences de l'enfant qu'ils ont en commun.Lorsqu'ils parviennent à un accord entre les deux, le montant d'argent qui peut être couvert par la pension alimentaire de l'enfant doit être postulé, comme Il a dit précédemment que ce montant ne doit pas être inférieur aux dépenses du mineur, mais il ne doit pas non plus s'agir d'une somme qui triple le montant des dépenses déjà stipulées.

Dans les cas où les parents ne parviennent pas à s'entendre sur les millions de différences qui existent entre eux, le soutien de l'enfant qu'ils ont en commun doit être fixé par l'entité supérieure de la Justice que possède l'État en charge; pour eux, le tribunal doit prendre en compte différents facteurs dans la vie des deux parents, tels que: le niveau socio-économique, s'ils ont un salaire constant, la valeur du salaire que chaque parent possède et, surtout, les besoins auxquels le mineur doit répondre l'âge en question. Il est important de souligner que le soutien est l’ obligation des deux parents, tous les frais pécuniaires ne sont pas à la charge de l’homologue qui ne vit pas avec l’enfant.

Recommandé

La corruption
2020
Robar
2020
Espoir
2020