Statistiques

La statistique, vient du latin statisticum collegium (conseil d'État) et de son dérivé italien statiste (homme d'État ou homme politique). Le terme allemand Statistik, introduit par Gottfried Achenwall (1749), désignait à l'origine l' analyse des données d' État, c'est-à-dire «la science de l'État». Ce n'est qu'au XIXe siècle que le terme statistique est venu désigner la collecte et la classification des données . Il s'agit d'un ensemble de techniques pour observer, mesurer et interpréter les phénomènes collectifs qui se produisent dans les sociétés humaines, en utilisant des méthodes basées sur l'utilisation de grands nombres.

Statistiques

Qu'est-ce que les statistiques

Le concept de statistique relie ses applications à l' analyse de différents paramètres ou données obtenues à partir de tests représentatifs, de sorte que tous les types de changements, de dépendances et de corrélations qu'un phénomène physique donné ou un phénomène naturel dont les occurrences sont conditionnelles ou aléatoire. Les définitions et les concepts qui accentuent ce qui est statistique mènent à la même conclusion: les statistiques sont présentes dans de nombreux types de science, en particulier la science factuelle, car en eux, des connaissances très nouvelles sont obtenues par l'observation et l'attente. Les statistiques sont utilisées même dans les institutions gouvernementales.

À l'heure actuelle, ce qui est statistique et sa relation avec les sciences factuelles ouvre une porte importante pour calculer le nombre exact d'une population donnée. Comment est-ce accompli? En utilisant des méthodes variées pour collecter autant d'informations que possible, analyser les données de la communauté et, enfin, interpréter les résultats obtenus grâce aux mécanismes précédemment utilisés.

La définition de la statistique est étroitement liée aux études quantitatives, en fait, elle est prise en compte parce que la statistique est considérée comme une science complètement spéciale dans cette branche pour calculer les phénomènes collectifs. L'origine de cette science est encore plus complexe, mais elle a une excellente explication.

Le concept de statistique est basé sur le fait que c'est l'une des branches des mathématiques dont le but est d'étudier la variabilité et le processus qui y est généré, bien sûr, en gardant une trace des lois ou des principes de probabilité. Parce qu'il s'agit d'une statistique mathématique, la méthode avec laquelle elle est étudiée est complètement formelle et considérée isolément comme une science proprement dite.

La définition de la statistique la montre comme un élément déductif de la science, pleinement dynamique, avec des développements continus et une connaissance de soi. Dans ce post, tout ce qui concerne les statistiques sera expliqué en détail.

Origine de la statistique

En soi, cette science a commencé comme un besoin marqué de l'État de maintenir des données spécifiques de sa population, ce qu'ils ont fait à travers des recensements progressifs et une collecte de données qui ont ensuite soumis à certaines données statistiques. Le paramètre statistique obtenu était le nombre total d'habitants d'un pays. En tenant compte de cela, les statistiques au fil du temps ont été utilisées dans différents domaines d'études et sciences connues, par exemple, les statistiques mathématiques, dans les graphiques de différents calculs appelés graphiques statistiques, etc. Bien que cela puisse être vu plus tard dans les types de statistiques.

Histoire statistique

Cette science est présente dans la vie de l'homme depuis de très nombreuses années, en fait, il existe des graphiques documentés autour de 3000 avant JC L' histoire des statistiques est vraiment liée aux Babyloniens et aux premiers hommes à vivre sur terre car Les pierres et le bois trouvés par les excavateurs et les chercheurs ont trouvé des comptes et des calculs à partir de leur propre population. Au fil des ans, de plus en plus de civilisations ont rejoint l'utilisation des statistiques, y compris les Égyptiens, qui les ont utilisées avant même de construire les célèbres pyramides d'Égypte.

Au Moyen Âge et dans les temps anciens, cette science a gagné en force, utilisant des graphiques statistiques non seulement pour connaître les nombres spécifiques de la population, mais pour les prendre en leur faveur et appliquer plus efficacement les réglementations fiscales. Ils étaient également réalisables pour calculer le nombre de sujets nécessaires dans les rangs de leurs armées et dans la répartition des terres sur un territoire donné. Certaines des civilisations qui ont utilisé des statistiques sont les suivantes.

  • Égypte: Pendant la dynastie I, les pharaons ont commencé à utiliser des statistiques pour effectuer une collecte de données efficace sur leur population, afin qu'ils finissent de déterminer le nombre d'individus ou d'esclaves qu'ils utiliseraient pour l'érection des pyramides d'Égypte, pour compter les trésors et la richesse qu'ils possédaient et gardaient le contrôle de l'ensemble du territoire.
  • Rome: son utilisation a commencé dans l' Empire romain, lorsque les dirigeants de la Rome antique ont décidé qu'ils devaient effectuer le contrôle des naissances, les décès, la richesse, la terre et tout ce qui avait à voir avec l'argent au niveau des impôts sur leur territoire. Sa mise en œuvre a marqué un avant et un après à l'époque romaine et peu à peu elle a été utilisée par la coutume jusqu'à l'époque actuelle.
  • Grèce: Ils ont commencé à être utilisés pour établir la démocratie, c'est-à-dire le droit de vote imminent, mais ils ont également été utilisés pour effectuer le service militaire et combien de personnes étaient nécessaires pour ces nouveaux mérites. Comme avec le reste des civilisations, les dirigeants de la Grèce antique ont maintenu le contrôle de leur population avec des recensements pour la répartition des terres et des richesses.
  • Chine: Il est arrivé à l'époque de l' empereur Yao, environ en l'an 2238 avant JC, d'effectuer un calcul exact de l'agriculture, du commerce et des activités industrielles dans la Chine ancienne. De cette façon, le dirigeant a maintenu un ordre commercial.
  • Moyen-Orient: Les Sumériens comptaient les habitants de ce qui était connu comme l'ancienne Babylone, en fait, le nombre total était de 6000 personnes. Ils sont également venus trouver de vieilles tablettes dans lesquelles ils disposaient des données des procédures judiciaires de la ville, de ses commerces et de sa richesse.
  • Peuple juif: Cette science n'a pas seulement été utilisée pour obtenir des données militaires, mais aussi pour établir les quantités exactes de ceux qui sont entrés dans les temples .
  • Mexique: en l'an 1116, l'ancien roi Xólotl a donné l'ordre que tous ses sujets soient recensés en raison de la migration que les tribus Chichimeca effectuaient.
  • Espagne: à partir de l'année 1528, des recensements ont commencé à être effectués dans différentes parties du pays, tous avec des objectifs différents mais donnant des résultats favorables pour les dirigeants de l'époque.
  • Angleterre: la comptabilité des naissances et des décès a connu une augmentation totale en raison de la grande peste qui a submergé ce territoire au cours des années 1500. Au fur et à mesure des résultats, ils ont commencé à faire différents graphiques statistiques pour contrôler les décès causés par la maladie.

Classification statistique

Il a déjà été clair que cette science est isolée, qu'elle n'appartient pas au reste des sciences exactes car elle ne fait que jeter des probabilités, elle se traduit par des caractères numériques qui ne sont pas exacts, du moins pendant longtemps, car différentes causes peuvent survenir qui générer des changements légers ou drastiques, par exemple, la comptabilité d'une population, qui peut être modifiée en fonction du nombre de naissances et de décès enregistrés mensuellement ou annuellement sur un certain territoire. Cependant, la classification des statistiques est divisée en deux aspects, qui seront expliqués ci-dessous.

Statistiques descriptives

Il s'agit de l' évaluation d'un certain phénomène ou problème en l'observant, puis il est présenté à travers des graphiques et des données statistiques qui parviennent non seulement à trouver les détails du phénomène, mais aussi à surveiller son comportement . Pour que cet aspect se déroule, une série d'étapes doit être effectuée, d'abord les données statistiques sont collectées à travers des échantillons précédemment observés, puis tous ces échantillons obtenus sont analysés pour les catégoriser, ce dernier processus n'est rien d'autre que le regroupement des paramètre statistique ou les différentes données obtenues au cours de l'enquête.

Statistiques inférentielles

Statistiques

À cet égard, c'est une étude spécifique du comportement de la population qui est soumise au recensement .

L'étude localise certains échantillons qui servent de tests pour déterminer la raison de ce comportement ou phénomène qui s'est développé dans cette communauté, population ou territoire. Pour que cet aspect de la classification des statistiques soit logique et continue, il est impératif de savoir ce qu'est une population et de savoir la différencier d'un échantillon. L'hypothèse est l'un des piliers fondamentaux de cet aspect, créant un moyen référentiel des résultats obtenus.

Pour dissiper les doutes qui apparaissent habituellement après la mention des statistiques inférentielles, la population est un concept qui fait référence à un groupe de personnes dont la caractéristique universelle est le regroupement. L'échantillon, au contraire, est le prélèvement d'une même population et qui fera ensuite l'objet de différentes études pour enfin entamer une catégorisation.

Grâce aux deux, la statistique inférentielle parvient à élaborer une série d'hypothèses et de théories applicables à la conjugaison des circonstances et des alternatives qui peuvent y être utilisées. Avec tout cela clair, il va sans dire que les conclusions sont imminentes pour cet aspect.

Méthodes statistiques

À ce stade, elle a tendance à être assez générale, car la méthode statistique n'est rien d'autre que l'étude des données obtenues, de sorte qu'elles sont vérifiées et évaluées pour savoir si elles seront acceptées ou rejetées par la suite.

Pour arriver à la méthode statistique, vous devez utiliser l' induction, la déduction et l'hypothèse . Il y a 3 volets qui sont déclenchés par ces méthodes et qui ont du poids dans différents domaines de la science, parmi eux, leur application dans les différentes branches scientifiques existantes, les types de graphiques statistiques et le contrôle statistique des processus.

Application des statistiques dans différentes branches

Également appelée statistique appliquée, son objectif principal est, par le biais de statistiques inférentielles, de connaître le comportement d'une certaine communauté, en concluant par un échantillonnage statistique de différents paramètres . Cela peut être appliqué dans les branches externes aux statistiques elles-mêmes, par exemple, la psychologie, la biologie, l'histoire, la médecine ... Même dans les statistiques du football.

L'échantillonnage statistique est pris en compte en raison des hypothèses qui en découlent. Le mode statistique, la médiane statistique et ce que l'on appelle la variable statistique s'appliquent également ici. Pourquoi? parce que des progiciels statistiques sont utilisés dans les programmes éducatifs.

Types de graphiques statistiques

La meilleure façon de capturer les résultats et les données obtenues à partir de différentes études consiste à utiliser des graphiques, bien qu'il soit clair que chacun a ses différences et utilisations spécifiques, par exemple, des graphiques à barres sont utilisés pour capturer des pourcentages ou spécifier les informations fournies par un population déterminée.

Les graphiques sectoriels sont utilisés uniquement et exclusivement pour exprimer les pourcentages de population, soit des écoles, soit des grands territoires. Les pictogrammes sont des illustrations, c'est-à-dire des dessins. Ils sont généralement utilisés dans les sujets liés à la mode. Les histogrammes représentent une variable statistique à travers des barres proportionnelles aux valeurs.

Enfin, le polygone de fréquences est basé sur des graphiques linéaires qui représentent les changements soudains qui ont été générés dans une certaine population en raison des incidents produits dans une période de temps spécifique. Ce graphique est né des points qui sont unis dans les bases qui se trouvent aux niveaux supérieurs des barres d'un diagramme. Ce type de calcul peut également être utilisé dans les histogrammes, cependant, c'est la meilleure façon d'amener une publication à un niveau graphique.

Qu'est-ce que le contrôle statistique des processus

Il s'agit de l' utilisation correcte des graphiques pour différencier les données obtenues dans les différentes enquêtes et études menées sur une certaine population. Le contrôle statistique des processus est en charge de différencier les variations des phénomènes importants étudiés, de compiler les paramètres, les échantillons et les mesures de l'ensemble du processus, en précisant que la puissance de ce contrôle est basée sur la capacité de surveiller le centre de les phénomènes. Elle est liée au contrôle statistique de la qualité car de nombreuses techniques et méthodes sont utilisées pour obtenir des résultats optimaux.

Statistiques

Parmi ces méthodes figurent des études expérimentales et l'observation de chacune d'entre elles. Ceux-ci fonctionnent grâce à l' investigation de la causalité de chaque investigation et aux conclusions qui sont obtenues au moyen de valeurs et de variables indépendantes des études statistiques de la population qui est intervenue. Dans les études expérimentales et observationnelles, une surveillance infinie est effectuée sur toutes les variables présentes dans les phénomènes communautaires . Ces méthodes sont efficaces et impératives pour analyser les informations qui sont gérées avec soin.

D'un autre côté, il y a les niveaux de mesure. Il existe 4 types de ces niveaux et chacun avec des degrés d'application différents dans les statistiques. Le niveau de mesure du rapport est plus flexible et permet de réaliser différentes analyses des paramètres collectés .

Les mesures d'intervalle ont des distances qui sont interprétées d'une mesure à l'autre, mais ont finalement une valeur nulle sans signification, tout comme dans les calculs de QI . Les mesures ordinales contiennent des différences marquées et imprécises entre les valeurs classées comme consécutives, cependant, l'ordre obtenu est interprétable.

Enfin, il y a la mesure nominale et elle est considérée comme l'échelle de niveau la plus basse car elle est basée sur la catégorisation ou le regroupement des éléments selon leurs classes. Si vous faites attention à cela, il devient clair que la mesure ordinale ordonne les nombres et les intervalles ont l'unité des mesures constantes et communes. Ils sont tous différents même s'ils appartiennent à la même catégorisation de niveau. Or, le facteur zéro sur l'échelle des intervalles égaux est totalement arbitraire et n'affecte ni ne reflète aucune absence dans les quantités mesurées.

Ces échelles, en plus de contenir les caractéristiques générales des mesures ordinales, parviennent à déterminer la densité, l'amplitude et l'étendue de la distance entre chaque élément des niveaux. La mesure du rapport est considérée comme le niveau le plus élevé de toutes les mesures car elle a un facteur zéro de sa propre origine, elle diffère donc des intervalles, car son facteur zéro définit l'absence de la grandeur évaluée. Si un manque total d'appropriation est observé tout au long de l'enquête, alors l'unité de mesure est utilisée pour obtenir l'effet souhaité.

S'il y a des variables identiques dans les numéros qui ont été attribués, alors les variables identiques correspondent aux degrés des attributs qui sont présents dans l'objet de l'enquête. À tout cela, nous ajoutons les techniques d'analyse statistique, qui sont des tests et des procédures indispensables dans les investigations de cette science, c'est la fréquence cumulée, la régression, la variance, l'analyse factorielle confirmatoire et exploratoire, la corrélation, qui est classée dans l' analyse de corrélation de Spearman et l' analyse de corrélation de Pearson. En plus de cela, d'autres études importantes suivent.

Statistiques

Il s'agit des fréquences statistiques, des graphiques statistiques, de l'iconographie des relations statistiques étudiées puis utilisées, des tests du chi carré, du test de Fisher le moins significatif, du test T de Student et du test U de Mann-Whitney. Chacun de ces tests et analyses est utilisé dans des méthodes statistiques pour obtenir des résultats favorables et comparatifs, afin de pouvoir être utilisé dans les différentes populations existantes. Grâce à chacun d'eux, vous pouvez avoir une idée assez claire de ce qu'est cette science, de son fonctionnement, de la manière correcte de l'aborder et, surtout, de la façon de l'utiliser au quotidien.

Quelle est la population statistique

Comme mentionné précédemment, la population statistique est un groupe de personnes, d'éléments et même d'objets qui sont regroupés selon une série de caractéristiques spéciales . Leur regroupement les différencie notamment du reste des populations ou communautés du monde.

Il est possible de déterminer une statistique en eux grâce à différents recensements et, généralement, certains échantillons sont prélevés pour effectuer des investigations en fonction de leur comportement ou de leurs phénomènes. La variance statistique est proportionnelle aux graphiques saisis dans chaque enquête . Des activités sont menées dans les écoles pour calculer la population d'un site spécifique, pour elles elles utilisent le format statistique 911.

Lorsque les échantillons sont soumis à une analyse rigoureuse et exhaustive, les résultats sont appliqués au reste de la communauté pour commencer à réaliser l'hypothèse statistique et les théories de réaction, c'est ce qu'on appelle l'inférence statistique.

La plage statistique calculée, tout comme la fréquence statistique, n'est rien de plus que l'estimation des données d'une communauté préalablement sélectionnée, étudiée et enfin de recensement. Cette population a une série d'éléments importants qui ne peuvent être négligés ni dans cette science ni dans aucune de ses branches isolées. Ces éléments seront expliqués en détail dans la section suivante.

Éléments de la population statistique

Dans les statistiques se trouvent les paramètres ou données, la population qui fera l'objet de l'étude et les échantillons, qui sont prélevés pour commencer les investigations, les comparaisons et l'application des résultats. Maintenant, en ce qui concerne la population, il y a un certain nombre d'éléments qui ne peuvent être ignorés. Pourquoi? car sans eux, il n'y aurait ni communauté ni groupe de personnes ou d'objets pour la recherche ou le recensement . En statistique, un élément n'est pas seulement une personne, c'est quelque chose dont l'existence est réelle, que ce soit une propriété, un objet, de l'argent, des bijoux, même du temps ou de la température.

Compte tenu de cela, le point important suivant peut être passé: Ses caractéristiques . Oui, chaque élément a une caractéristique différente et c'est parce que, comme il s'agit d'un élément varié et qu'il est non seulement satisfait de l'humanité mais aussi des objets et biens mobiliers et immobiliers, il est nécessaire de collecter une série de caractéristiques qui permettent sa correcte regroupement . Par exemple, dans le cas des personnes, les caractéristiques à collecter sont l'âge, le poids, le sexe, la taille, le ton du corps, la couleur des cheveux, la couleur des yeux, le niveau d'éducation, la profession, la culture et même la religion.

Statistiques

Chacun de ces aspects facilite la catégorisation de chaque élément et nous permet de passer au point suivant: qualités et nombre d'éléments .

Par exemple, une population finie, qui est identifiée en contenant un certain nombre d'éléments (étudiants d'un cours de mathématiques ou personnes admises dans un établissement médical). Maintenant, il y a la population infinie, qui se caractérise par un certain nombre de des éléments incertains, un exemple clair de cela est les produits qui peuvent être sur le marché en ligne ou physique. Il y a tellement de ces produits de base ou communs qu'on dit littéralement qu'ils sont infinis.

Il est important de souligner le fait que dans les études statistiques, vous travaillez rarement avec les éléments totaux d'une population précisément en raison du point précédent (fini ou infini), donc ici, l'échantillon joue un rôle de premier plan, qui est considéré comme un sous-ensemble de la population statistique. L'échantillon est tiré des éléments qui partagent des caractéristiques extrêmement similaires et, après cela, ils sont comparés à d'autres éléments qui n'ont absolument rien en commun. La modalité de ces éléments, sujets ou objets est sujette à évaluation tout au long du processus de recherche.

Recommandé

Astéroïde
2020
Ópera
2020
Catéchèse
2020